Vous êtes iciForums / Fireball / Bateau / La précision Suisse : part 1

La précision Suisse : part 1


ParLudovic Collin- Posté le05 novembre 2018

À Maubuisson il y avait un superbe cinquo Suisse très bien accastillé "home-made" (avant le collage du pont).
Parmi les nombreuses astuces présentes il y en a qui peuvent être utiles en Fire, dont par exemple celle qui permet de reprendre automatiquement la "béquille haute" à l'envoi du spi (pour éviter le cintrage inversé du mât avec le tangon).

- Ajouter un bout qui tire la béquille vers le haut, passe dans une poulie (P1) et descend le long du mât.
- Attacher une poulie (P2) à l’extrémité du bout qui pendouille le long du mât.
- Sortir normalement la drisse de spi en bas de mât et passer dans la poulie de renvoi habituelle.
- Remonter à la poulie P2 (pour tirer sur le bout).
- Redescendre à une poulie en pied de mât (P3 à ajouter) et aller vers le taquet de pompe.

Donc un bout et deux poulies.
En tendant la drisse de spi elle tire vers le bas le bout qui vient bloquer la béquille vers le haut.
Cela peut se mettre en parallèle du système de précintrage classique.
Et le tangon ne peut plus jamais cintrer le mât à l'envers.

Étiquettes

Si un retraité avait le temps de faire un dessin...
;-)

je pense que c'est indispensable pour ceux qui n'ont pas de béquille mais des cales et un bout , retendre ce bout "automatiquement" à l'envoi de spi c'est une sécurité pour ne pas l'oublier.
Pour ceux qui ont le rail de béquille sur le pont c'est un peu plus compliqué mais il faut voir si on peut réutiliser le bout existant .

Idée fort intéressante, mais j'ai deux interrogations :
- quid si la cale "basse" (bref, la cale....) est toujours au taquet ?
- et même dans ce cas, ça ne fait des efforts vraiment important quand on pompe ? Je vois bien le risque que le spi ne soit pas en tête à cause de l'effort de ce bout, avec une grande difficulté à hisser les quelques centimètres qui manquent....

Sylvain

Je vois bien le principe et l'idée est bonne.
Surtout qu'avec une béquille textile, ce n'est pas difficile de faire le montage.
Manque de pot, sur mon bateau, la béquille textile part à droite et la drisse sort à gauche. Bon, ça, ça peut s'arranger.

J'ai la même interrogation que Sylvain. Parfois les derniers cms sont durs à hisser, surtout quand le spi est plein d'eau et qu'il y a du vent et qu'on ne hisse pas forcément plein vent arrière. Alors, si il faut en plus vaincre la résistance supplémentaire dû à la béquille, je ne sais pas ce que ça peut donner. J'ai quand même un palan pour tendre la béquille textile.
Peut-être mettre un palan sur la drisse de spi!!!

On deviendrait pas un peu petit bras à l'arrière du puit de dérive? Bientôt ils ne voudront plus envoyer le spi parce que ça fait trop de travail...

A partir d'un certain âge, il faut s'économiser.
Et ce n'est pas toi qui est au régime petits pois congelés.
Pour mettre sur mon épicondylite, les petits poids!!!

Je ne crois pas que cette astuce puisse remplacer ou être utilisée pour précintrer le mât dans le petit temps. Il s'agit uniquement de venir bloquer le mât pour qu'il ne puisse pas reculer. Une simple mise sous tension du bout suffit, pas besoin de palans pour plier le mât sur l'avant.
Peut-être que le plus simple pour l'ajouter serait de garder le système de précintrage existant et de "dédoubler" le bout qui descend en faisant une épissure (je ne sais pas si je suis clair ?).

Les efforts pour hisser le spi devraient être les mêmes (en négligeant le passage dans 2 poulies), la drisse de spi est toujours en direct. Si les petits bras du barreur tendent mal le bout le long du mât le spi sera en haut mais le mât pourra reculer un peu. Enfin si j'ai bien compris...

Pascal tu fais l'essai dans ton jardin ?

Il y a quand même presque 7 m de drisse entre le réa de sortie et le taquet, ça va forcément s'allonger un peu si on tire dessus.

Je suis pas sur de bien suivre Fred... pour moi la poulie supplémentaire vient juste se coller à la poulie de renvoie sous la sortie en pied de mat. Donc le seul effort supplémentaire devrait s'exercer entre le pied de mat et le taquet de drisse... 3 mètres au grand max...

Sylvain

@Fred : oui un peu. Je n'ai pas d'ordre de grandeur des forces sur la têtière de spi et la poussée du tangon sur la cloche (dans un largue serré musclé)

@Sylvain : https://www.youtube.com/watch?v=z4h0tgqPIVk

Sylvain, Fred a raison (comme toujours! !)
Ce sont bien 7 m de drisse qui vont participer à l'élasticité du système.
Il va falloir attendre un peu que les conditions climatiques s'améliorent pour les essais au fond du jardin.

La tangon pousse beaucoup plus fort que ne tire la têtière, notamment en raison de l'angle assez serré du bras.
Plutôt que d'ajouter des poulies (on n'en aura jamais autant que les cinquos), il vaut mieux penser à bloquer le précintre.

Bien entendu l'astuce n'a aucun intérêt pour ceux qui naviguent avec le précintre verrouillé au près.
Un peu plus pour les barreurs débordés à la bouée au vent et qui oublient de temps en temps.
Et plus pour ceux qui ont le système Anglais avec un bout détendu au près.

2 poulies pour avoir un truc de moins à faire cela peut intéresser certains...
En revanche je suis inquiet pour les taquets de drisse qui devront être bien fixés !

pour la "cale" en bout, pour limiter les efforts sur le taquet et la souplesse il faut sans doute prévoir une ou deux cascades avant la poulie dans laquelle passe la drisse, ces cascades peuvent être le long du puits.
et en cadeau un petit dessin

Fichier attachéTaille
cale.jpg 49.86 Ko

"Plutôt que d'ajouter des poulies, il vaut mieux penser à bloquer le précintre"

C'est aussi mon avis, mais ce n'est malheureusement valable que pour les barreurs ayant un cerveau capable de gérer plusieurs choses en même temps.

Perso, je suis à peu près sur d'oublier de reprendre la béquille 2 fois sur 3.

Avec une longueur judicieuse des brins de la deuxième cascade (bout bleu) , tu n'es même pas obligé de mettre une boule d'arrêt. C'est la poulie grise la plus à droite qui fera office de boule d'arrêt.

Avoir un truc de moins à faire ça plaît à certains ;-)

Ci dessous l'idée de base (le taquet de spi ne prend pas la tension de précintrage, juste le blocage du tangon)

Fichier attachéTaille
suisse_part1.pdf 15.85 Ko

Fonctionnellement, je ne vois pas la différence entre le schéma de Jean et le tien.
Sur ton schéma, si la tension de précintrage n'est pas prise en permanence (sur le premier brin de la patte d'oie), le fait de le faire uniquement par l'intermédiaire de la drisse de spi, ça va augmenter la contrainte sur le taquet de spi lorsque le tangon poussera le mat vers l'arrière.

Perso, je suis à peu près sur d'oublier de reprendre la béquille 2 fois sur 3.
Je bloque le précintre après chaque changement de réglage de la cale (pas très souvent), comme ça pas besoin d'y penser à l'envoi de spi.

Je faisais pareil avec la béquille alu.

Mais la béquille textile est censée être relâchée au près pour éviter au foc de taper dedans à chaque virement de bord. Du coup, c'est dommage de la garder tendue en permanence.
Sur le 14885, la commande de précintrage est très facile à prendre car sur l'arrière du puit, juste devant les yeux du barreur. J'ai peut-être une chance d'y penser!!

Si je constate que j'oublie souvent de la reprendre avant de hisser le spi, ça finira avec la béquille toujours tendue.

"Si je constate que j'oublie souvent de la reprendre avant de hisser le spi, ça finira avec la béquille toujours tendue."
=> je penses qu'à la longue ça peut être douloureux...Même pour un barreur

Ludo, je constate que tu vieillis...A une époque, tu aurais refusé de tangonner tant que le precintre n'était pas repris ;-)

Enfin, je pense que rajouter un palans (risques de noeuds, de ragage,...) complique bien la tâche.. Il suffit de le rajouter dans la check list avant la bouée au vent. Pour ma part, je rappelle souvent au barreur de le faire, une fois qu'on a fini la procédure d'ouverture de baille à spi/ préparation de bras de spi depuis le trapèze...

L'équipier parfait...

Que voulez-vous, il a été bien formé :-)

Sylvain

@Clément : tu as raison je refuse ! Pas de ça à la maison ! (et je suis habitué à des barreurs qui n'oublient pas...)
@Sylvain : tu veux dire qu'il a dû te le répéter souvent ?

Clément,
Pas possible de hisser le spi dans la chambre, il va falloir que je remonte le plafond.
Pour la béquille, ça va, même avec un plafond bas!!!

..

Connexion

Si vous avez des difficultés de connexion, il faut effacer les cookies du site fireball-france.org du cache de votre navigateur.

Navigation