Vous êtes iciForums / Fireball / Bateau / taches claires sous vernis

taches claires sous vernis


ParLudovic- Posté le10 février 2019

Bonsoir,

je m'apprete à refaire le vernis de mon pont. Mais auparavant, je voudrais comprendre quelle est l'origine de ces taches claires sous le vernis, taches disgracieuses, que je ne voudrais pas voir reapparaitre une fois le pont reverni. J'envisage de mettre le bois à nu sur tout le pont (à moins de contreindications de vos parts) pour refaire un vernissage en bon et due forme.
voir photo ci dessous.
https://i.goopics.net/ay1nk.jpg

je pense que localement le vernis a perdu de l'adherance sur le bois. Qu'en pensez vous ?
est ce un défaut d'application ? une remontée d'humidiée par l'intérieur du caisson ? autre ?

J'ai recherché sur le formum, j'ai trouvé énormément d'info & conseils sur comment faire un bon vernis mais rien trouvé sur ces taches.

MErci pour vos avis et expériences,
Ludovic

Étiquettes

Quand il y a des infiltrations d'eau, ça a plutôt tendance à noircir le bois.

Peut-être un problème d'adhérence entre 2 couches de vernis, ou entre le vernis et la sous-couche d'époxy s'il y en a une, ou de tenue aux UV ou a l'humidité. Ce n'est pas un pb d'infiltration par l'intérieur, ça fait noircir le bois.
Ce n'est pas forcément nécessaire de revenir au bois nu. Si retour au bois nu, remettre 2 couches d'époxy avant de vernir au PU 2 composants.
Attention en ponçant, le placage est en bois tranché et n'est pas épais. Grain fin (180) et main légère.

Merci pour vos informations.

"Ce n'est pas forcément nécessaire de revenir au bois nu"

vous dites cela en relation avec "si c'est un problème d'adhérence entre 2 couches de vernis ou entre le vernis et la sous-couche d'époxy" ? dans ce cas, je ponce jusqu'à disparition de la tache ? ou avez vous autre chose à suggérer ?

Fut un temps, j'ai imaginé faire une incision au scalpel pour injecter du vernis et rouler la surface pour imprégner. mais cela me semble farfelu.

Je pense que les tâches sont dues à une mauvaise adhérence entre différentes couches de vernis (défaut de ponçage). Il faut poncer jusqu'à disparition de la tâche. Quand on ponce, la surface dépolie devient blanche. Il faut passer une éponge mouillée ou un chiffon imbibé de diluant pour rendre la surface transparente et voir si on a poncé suffisamment.
Oublie l'incision et l'injection, le film de vernis est cassant, il y a aura toujours des bulles et surtout ça ne règlera pas le problème d'adhérence entre les couches.

Merci, je vais y aller progressivement.

J'avais eu ça sur mon premier.....
Effectivement, un ponçage léger en atmosphère sèche..., une nouvelle couche, et c'était fini.

Sylvain

Bonsoir,

j'ai commencé le poncage, lentement, avec précautions. les taches ne disparaissent ... que lorsque j'ai atteint le bois, c'est donc parti pour refaire le pont.
je vois partout sur le formum, qu'il est pratiqué en sous couche, de l'epoxy. Mais je n'ai pas trouvé la raison. qu'apporte cette sous couche d'époxy ?
Par époxy, il faut comprendre primaire époxy ? avez vous la possibilité de me donner une référence commerciale de produit car "epoxy" seul renvoi à énormément de produits différents, y compris pour du sous couchage (enduit, primaire, bi composant ...), je suis perdu.

s'il y a un topic déjà traité sur le forum, je suis preneur, pas trouvé avec l'outil de recherche.

Merci de votre aide.
Ludovic

On utilise de la résine époxy. Elle protège le bois de l'humidité et le renforce.
Sur du bois nu, appliquer au moins deux couches, en ponçant au papier à l'eau grain 180 entre les couches.
https://www.boutique-resine-epoxy.fr/vernis-epoxy-sr-5550/30-resine-epox...
ou Gurit SP320.
Appliquer ensuite un vernis PU bi-composants.

Bonsoir,

Merci pour ces précisions. Question, je lis sur les fiches techniques que la couleur est jaune, 2 couches epoxy, cela ne risque t il pas de trop assombrir le ton du bois ?

Pas de manière sensible, c'est un jaune clair transparent et les couches sont fines, typiquement 1/10 mm par couche. Les vernis marins classiques (pas le PU bicomposants) sont plus sombres.

J'ai entièrement reponté mon FireBall il y a cinq ans, sans difficulté majeure.
La résine époxyde s'utilise effectivement comme colle et comme vernis pour les deux premières couches.
NB: avant de coller ton CP, prévois de faire quelques trous aveugles, verticalement, dans les tasseaux et barreaux de pont, la résine en coulant dedans se comportera comme des chevilles dans le bois.

Fais attention: la résine époxyde est très sensible à l'humidité (qui ne se voit pas en fin d'après-midi ensoleillée...) et aux UV du soleil.

N'ayant pas eu le choix, il m'a fallu faire les deux premières couche de résine en fin d'A.M.
Déception le lendemain: un superbe vernis anti-dérapant! Toute la surface était granuleuse!
Cela n'altère pas sa résistance, mais c'est décevant, car il faut le re-poncer et le refaire. Je n'ai pas encore eu le temps.
Mais, entretemps, ça me chatouillait trop et quitte à devoir refaire le vernis, j'ai remis le bateau à l'eau - et au soleil - et alors les UV ont joué leur rôle et le pont a bruni en quelques dizaines de minutes!!! Je pensais qu'il fallait quelques mois voire quelques années...

Donc deuxième argument pour re-poncer et revernir le pont et finir avec un bon vernis poly urethane anti UV.

Ce Fire (8432) a été construit par nos soins, mes frères et moi, il y a 46 ans et j'en apprends encore et toujours dessus... avec plaisir!

Bon courage, on s'attache à ces petites bêtes...

Bonjour,

Merci pour cette expérience, que je tenterais de ne pas reproduire ... j'ai aussi appris de mes erreurs, mais un chantier comme celui là, j'ai pas envie de le refaire d'ici longtemps.

Le support technique de SI CO MIN m'a précaunisé d'appliquer une toile de verre pour renforcer, améliorer la tenue, surtout les pour les champs et les bords / angles. apres réflexions, c'est vrai que dans le cocpit, ou dans toutes les zones de circulation, les bords sont vite atteints et le vernis ecaillé.
en précisant qu'une toile de grain < 160gr restera invisible.

qu'en pensez vous, d'appliquer de la toile, partout, sur le pont avant, le caisson arriere, les "listons", les pieces du cocpit ?

autre détail, sur certains bords / angles (du cocpit, de pont ...) il y a un joli congé réalisé je suppose en mastic. voir les photos ci jointes, l'une est une zone intacte, l'autre c'est le haut de la marotte, vieillit par quelques appontages ...

https://i.goopics.net/xE3DQ.jpg
https://i.goopics.net/pXYRv.jpg

quel est le type de mastique ( époxy je suppose) à utiliser pour une compatibilité chimique ( epoxy + vernis PU) et environnementale ( bateau ).

si vous avez des astuces pour faire de jolis congés de raccordement réguliers, je suis preneur.

Merci encore pour vos enseignements, c'est très appréciable.

Attention à la "prise de poids", en cas d'application d'une toile de verre sur l'ensemble du bateau.... moi je limiterai ça aux zones vraiment fragilisées (j'ai du le faire sur un ancien bateau quand le CP commençait à se fendiller), mais sur les listons je vois pas un intérêt crucial.....

Sylvain

Pour travailler l'époxy correctement il faut un local chauffé (au moins 16°C) sans humidité (pas de chauffage qui dégage de la vapeur d'eau). A partir de là pas de pb.
Pas de tissu de verre sur le CP, c'est trop lourd et ça se voit, et il n'y en a pas besoin pour la résistance. C'est à réserver aux réparations si le CP est fissuré.
Les angles sont garnis avec un mastic obtenu en chargeant de la résine époxy avec des micro ballons phénoliques et de la silice colloïdale.
Pour les joints congés en creux, utiliser une spatule (abaisse-langue, bâtonnet d'eskimo) avec le bon rayon. Pour les joints congés sortants, mettre plus de matière et ensuite poncer abec su papier à l'eau.

merci beaucoup pour vos précieux conseils, c'est vraiment agréable de bénéficier de vos expériences.

Connexion

Si vous avez des difficultés de connexion, il faut effacer les cookies du site fireball-france.org du cache de votre navigateur.

Navigation